0 In 4ème/ compétences/ cycle 4

S’entraîner : la reproduction de la méduse commune, Aurelia aurita

Les cnidaires constituent un embranchement d’animaux aquatiques (essentiellement marins). Ils se retrouvent sous deux formes : lorsqu’ils sont fixés, on parle de polypes (c’est le cas du corail ou des anémones de mer), lorsqu’ils sont nageurs, alors ce sont des méduses. Certaines espèces alternent entre les deux formes.

La méduse commune est connue pour son importante prolifération estivale pouvant perturber les activités de pêche et de tourisme. Considérée comme invasive ces dernières années, plusieurs études ont été réalisées afin de comprendre les causes de son développement rapide.

Cycle de la méduse Aurelia aurita via Le livre scolaire

Tableau A. Nombre de bourgeons et d’éphyrules en fonction de la salinité pour une eau à 15°C

Salinité en g/L

20

27

34

Nombre de bourgeons

9

8

8

Nombre d’éphyrules

65

75

45

Tableau B.Nombre de bourgeons et d’éphyrules en fonction de la température de l’eau pour une salinité de 27g/L

Température de l’eau en °C

7

10

15

Nombre de bourgeons

12

11

8

Nombre d’éphyrules

18

18

60



Questions :

1. À quel groupe de la classification animale appartient la méduse commune Aurelia aurita ? 

2. Décris sous forme d’un texte complet et bien rédigé, le cycle de développement de la méduse commune. 

3. Définis le mot fécondation et donnes-en le résultat. Rappelle le nom des cellules reproductrices des animaux. 

4. La fécondation chez la méduse est-elle interne ou externe ? Justifie ta réponse.

5. Trace la courbe de l’évolution du nombre d’éphyrules en fonction de la salinité pour une eau à 15°C. *

6. À partir des documents utiles, explique comment la température et la salinité de l’eau agissent sur la prolifération de la méduse commune. 



* Compétence D1.3 Passer d’un registre de représentation (le tableau) à un autre (le graphique)

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply