1 In continuité 6ème

séance 4 : leçon complète – De la fleur au fruit

cours en entier (également au format pdf imprimable pour ceux qui le souhaitent)

⇒ leçon de la fleur au fruit


Problème – Comment une fleur se transforme-t-elle en fruit ?

Nous avons vu que les fleurs de vanillier étaient cultivées pour pouvoir produire des gousses de vanille. Comment cette fleur (et les autres) arrive-t-elle (s) à donner un fruit ?

1)L’organisation de la fleur

schéma d’une fleur en coupe

lecture des documents page 100-101 manuel de Sciences et technologie

 

Bilan à retenir :

Les étamines et le pollen sont les éléments mâles de la fleur.

Le pistil, l’ovaire et les ovules sont les éléments femelles de la fleur.

(doc3 p101) Le dépôt du pollen sur le pistil s’appelle la pollinisation et c’est cette pollinisation qui permet la transformation de la fleur en fruit :

-les ovules donnent les graines

-et en général le pistil donne le fruit (la chair du fruit).

2)L’organisation de la graine

Exemple de la graine de haricot :

La graine de haricot est petite, toute dure (et sèche), ici elle possède une « peau » brun-rouge qu’il est difficile d’enlever (pour les haricots rouges!)

Après avoir hydraté cette graine, on peut enlever cette « peau » et ouvrir la graine pour voir ce qu’elle contient. (“dissection” en classe de la graine de haricot)

 

schéma de la graine de haricot ouverte en deux

 

exercice 4p104

 

Exercice 4p104 (manuel de sciences et technologie) – correction

Le problème du jardinier est que son arbre à kiwi (actinidia) ne donne pas de fruit (=pas de kiwi).

Le jardinier nous dit qu’il a de très nombreuses fleurs sur son arbre, cet indice montre qu’il s’agit d’une plante mâle, car les pieds mâles sont très florifères*.

De plus on voit qu’il y a beaucoup d’étamines et pas de pistil sur la fleur photographiée, cela confirme qu’il s’agit de fleurs mâles.

*florifère (adj.) = qui produit des fleurs

Pour que le jardinier puisse avoir des fruits, il faut qu’il ait à la fois des pieds mâles et des pieds femelles (donc des fleurs femelles avec un pistil qui se transformera en fruit après la pollinisation).

Pour faciliter la pollinisation, il faut aussi des abeilles pour transporter le pollen.

Le jardinier doit planter au moins un pied femelle pour avoir des kiwis.

 

Exercice page 106 – Produire de la vanille sans pollinisateur ? (manuel de sciences et technologie)

Rédige un texte qui explique la production des gousses de vanille à la Réunion grâce à l’Homme.

Correction :

Sur l’île de la Réunion, le pollinisateur naturel du vanillier (l’abeille mélipone) est absent. De plus , sur la fleur, une membrane sépare l’étamine du pistil, empêchant ainsi le pollen de se déposer sur le pistil. L’intervention de l’Homme est donc indispensable pour réaliser la pollinisation.

Avec une aiguille, il faut donc repousser la membrane qui masque le pistil, puis abaisser à la main l’étamine au contact du pistil. De cette façon les grains de pollen peuvent se déposer sur le pistil et la transformation de la fleur en gousse de vanille sera possible.

3) Remarque : la dispersion des graines

livre Bordas, SVT p60 -61

aide : l’arbuste sur le doc a page 60 est une aubépine et ses fruits sont des baies rouges

plante Mode de transport de la graine
aubépine La graine est contenue dans un fruit (charnu) mangé et digéré par un oiseau, la graine sera évacuée dans les fiente s de l’oiseau.
bardane Graine transportée dans le fruit qui possède des crochets qui s’accroche au poil des animaux qui vont les transporter au loin.
pissenlit La graine possède un plumet léger qui lui permet de voler.
érable Les graines sont accrochées deux par deux dans un fruit sec qui possède une partie fine et allongée ressemblant à une aile et qui permet de voler.

A retenir :

Les graines produites par les plantes à fleur présentent des dispositifs qui facilitent leur dissémination ou dispersion.

Cette dissémination peut se faire

-à l’aide du vent pour les graines légères ou munies « d’ailes »,

-par l’intermédiaire des animaux qui les mangent mais ne les digèrent pas ou sur leur pelage,

-par l’eau (ex : transport de la noix de coco qui peut flotter d’île en île)

-en s’auto propulsant (ex : graines de violette et de sensitive)

-grâce à leur poids (ex : le gland qui tombe au pied du chêne).

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    séance 3 : dispersion des végétaux grâce aux graines – Le petit lama
    26 March 2020 at 11 h 42 min

    […] correction donnée dans la séance 4 […]

  • Leave a Reply